sorties d’ateliers des élèves en formation intensive

Juin est pour nos stagiaires en formation l’instant critique ou chacun se doit de « réaliser ». C’est le temps des présentations : esquisses, essais, envols ou chutes mémorables. Moments de tensions et d’exaltations mêlés qui sont le privilège d’une école de la liberté.

Le groupe s’est confronté tout au long de l’année à rude école : celle de la marionnette à gaine. Ce projet personnel en fin de formation est l’occasion pour eux d’exprimer leur univers personnel, d’affirmer ce qu’ils cherchent, de mesurer ce qu’ils ignorent encore. Ils tracent ainsi de nouvelles lignes de fuites à leur vocation.
La singularité de chacun s’exprime ici à travers la diversité des techniques et des univers plastiques. La pédagogie n’est faite que de comparaison. Et le principe de variation en est la clef.
Cette formation intensive, au contact d’artistes pédagogues, leur aura permis d’arpenter ce territoire complexe de la marionnette et de s’y orienter.

Comme tout travail d’école, ce n’est que la partie visible, à un instant donné, d’un processus inachevable par essence.

Eloi Recoing.